Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 09:40

  Busnel

 

 

 

Si je ne devais retenir qu’une chose de l’émission de La Grande Librairie du jeudi 15 septembre 2011, c’est cela qu’ont exprimé les quatre écrivains invités : Emmanuel Carrère (Limonov) dans une moindre mesure pour ce dernier livre, Delphine de Vigan (Rien ne s’oppose à la nuit), Jean-Philippe Blondel (Et rester vivant) et Boualem Sansal (Rue Darwin). Il a existé pour chacun un instant à partir duquel ils ont eu la certitude qu’ils ne pouvaient pas ne pas écrire sur leurs douloureuses racines familiales. J’ai pensé à la phrase d’Hubert Haddad entendue récemment et que je crois restituer dans son exactitude : « La vie est un long, un très long infanticide. »

J’ai beaucoup aimé, vers la fin de l’émission, ce moment où Boualem Sansal, qui fut élevé dans une tribu berbère par une grand-mère impériale, s’est tourné vers Delphine de Vigan, issue d’une famille traditionnelle française, et lui a confié de sa voix apaisée de sage combien son histoire était la sienne.

Et peut-être est-ce ce qu’a dit la tenancière d’un motel américain à Jean-Philippe Blondel qui résume le mieux l’atmosphère si particulière de cette émission : « Il n’y a pas de bien ni de mal, il n’y a que des circonstances. Va vers ce qui te cicatrise. » Et pour ces quatre-là, la cicatrisation, c'est l'écriture.

 

 

 

  

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christelle B. 04/10/2011 17:11


Je crois que pour bon nombre d'écrivains, l'écriture est thérapeutique, c'est pourquoi elle est essentielle. Votre bel article nous le rappelle. Merci.


Catheau 06/10/2011 15:18



Ecrire plutôt que de s'allonger sur le divan. Une alternative que je choisis. A bientôt, Christelle.



Veronica 18/09/2011 09:48


Comme je partage également et comme j'aspire à aller, et de plus en plus, vers ce qui me cicatrise ...
Belle découverte que votre espace ...


Catheau 19/09/2011 11:30



Merci, Veronica, de votre venue entre mes pages ; j'ai pu ainsi découvrir votre Jardin d'Aime Haut (superbe titre). A bientôt, pour d'autres échanges.



chris rotel 17/09/2011 20:51


pour beaucoup de gens aussi... si l'on se fie au nombre de blogs! ;-)


Catheau 17/09/2011 21:54



Je suis entièrement d'accord avec vous, mais les cicatrices sont plus ou moins belles !



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche