Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 08:13

  Robe de soie

       Maggie Cheung (Mme Chan) et Tony Leung (M. Chow),

dans le In the Mood for Love (2000), de Wong-Kar-Wai

 

 

Dans ta robe en satin je te vis un matin

Dansante arachnéenne insecte damassé

Ta longue silhouette aux reflet diaprés

Pétrifia mon regard et scella mon destin

 

Dans ta robe flammée ressuscitaient des mondes

Des mystères moirés des vagues chatoyantes

Des légendes filées des bagues opalescentes

Tes mouvements faisaient de sensuelles ondes

 

Dans ta robe ocellée soyeuse de reflets

Dormaient des temps anciens des princesses chinoises

Des mandarins figés dans des brocarts turquoise

De longues caravanes aux luxueux secrets

 

Dans ta robe de faille s’agitaient des bannières

Aux motifs  rehaussés de lys et de dragons

Des rois s’agenouillaient aux coffres très profonds

Le tissu fabuleux vibrait dans la lumière

 

Dans ta robe brillante aux yeux de vers luisants

Vivaient des arcs-en-ciel tremblant d’iridescence

Et des magnanarelles aux doigts pleins de patience

Le cocon du bombyx y croissait lentement

 

Dans ta robe ottomane éclair de nuances

Sanglotaient les canuts révoltés sans chemise

Tissant chasubles d’or pour les grands de l’Eglise

Taffetas et shantung irisés de souffrance

 

Dans ta robe organdi ton corps se mouvait

Tes gestes dessinaient des courbes lumineuses

La minute arrêtée claire et voluptueuse

Au miroir de soie que ton âme habitait

 

 

Pour le Jeudi en Poésie des Croqueurs de Mots,

Thème proposé par Jeanne Fa-Do-Si :

Les vêtements

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Nounedeb 29/04/2011 18:13


...Suite: film culte pour moi aussi.


Catheau 01/05/2011 22:48



Tout en pudeur et en délicatesse, l'histoire de deux esseulés. Dans mon panthéon cinématographique !



Mimi des plaisirs 29/04/2011 15:23


Ton poème est d'un charme puissant et le rappel de ce film magnifique est un bonheur.
Une question: le poème précède -t-il l'image ou l'image en est-elle l'inspiratrice?


Catheau 29/04/2011 18:13



Un de mes films préférés. Pour répondre à votre question, Mimi, le poème a précédé l'image. Et je n'ai pas trouvé mieux pour l'illustrer que ce film, dans lequel Maggie Cheung porte des
robes toutes plus sublimes les unes que les autres. Amitiés.



Nounedeb 29/04/2011 08:38


En balance à ce film magnifique, tout en sensualité maîtrisée, ce bel éloge de la soie, qui souligne avec volupté les mouvements féminins; et tout l'art de la produire.


Catheau 29/04/2011 18:06



Un film admirablement pudique, à l'image et à la musique envoûtante. Pour moi, un film-culte ! Amicalement.



Lenaïg Boudig 29/04/2011 00:12


Bonsoir Catheau. Merci beaucoup pour tes vers délicieusement élégants, qui nous font bien voyager. Amitié.


Catheau 29/04/2011 18:03



La Route de la Soie et ses grands voyageurs... Une route pour rêver. Merci, Lénaïg, de votre visite.



Tricôtine 28/04/2011 20:10


Bonsoir Catheau, un voyage au pays de la soie sous ton habile aiguille couturière de vers ... je suis conquise ! la robe en soie tout un monde de rêve la côtoie! merci pour ce tissage d'orfèvre !
:0)


Catheau 29/04/2011 18:01



Venant de vous, Tricôtine aux doigts de fée, ce commentaire a du prix.



Suzâme 28/04/2011 13:45


Ma-gni-fi-que! Une description somptueuse qui allie la littérature et la poésie dans ses détails sublimes qui me fascine. La volupté est là sous ce habit merveilleux. Je contemple cette femme à
distance, trésor de ta plume. A bientôt. Suzâme


Catheau 28/04/2011 15:48



Heureuse que ce poème vous plaise, Suzâme. Je l'ai écrit il y a plus d'un an et le publie de nouveau. Amicalement.



Libre necessite 28/04/2011 12:30


Tout en douceur et en élégance avec classe et distinction . Amicalement Dan


Catheau 28/04/2011 15:47



La soie : un tissu dont la matière même est poétique. Amitiés.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche