Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 12:55

Dans le train

      Dans le train

(Photo ex-libris.over-blog.com, Effet HDR, 27 novembre 2012)

 

 

 

De Saumur à Angers

Finement dessiné

Le visage  fermé

Harmonieux magnifique

D’un profil contre la vitre

Une jeune femme

Erythréenne Egyptienne

Je ne sais

Mais une reine de Saba

Sûrement

Perdue dans les brumes ligériennes

Sous son capuchon de laine noire

Impassible indifférente

Elle rêve inlassablement

Aux sables du désert

 

Mercredi 21 novembre 2012, au matin, entre  Saumur et Angers

 Dans-le-train-3.JPG

Dans le train

(Photo ex-libris.over-blog.com, Effet HDR, octobre 2012)

 

Entrés dans le compartiment

Ces deux-là

D’une beauté évidente

Indubitable et souveraine

Suivie d’une petite fille

Huit ans peut-être

Elle blonde lumineuse

Des yeux immenses et maquillés

Je vois ses cils grassement noircis

Se mouvoir derrière le haut du siège

Lui très grand très mince

Un hidalgo

Une allure d’archange noir

Un regard sombre

Intense et sans fond

Je le saisis à l’improviste

La petite fille

(Petite sœur)

Longiligne avec des cheveux nattés

Aux couleurs de châtaigne

Et la tache coquette

D’un nœud rouge

Minuscule qui danse

Petite souris grise

Qui saute d’un siège à l’autre

J’entends une langue

Etrange et étrangère

Des consonnes qui chuintent

Des Portugais des Lisboètes

Des Brésiliens ensoleillés

Des éclairs des clics

On se prend en photo

Pour garder le souvenir

Unique irremplaçable

De leur jeunesse rayonnante

Dans ce train qui les emporte

Vers le Nord

 

Mercredi 21 novembre 2012, dans la matinée,

Entre Angers et Lille

 

Je la vois qui entre dans le wagon

Avec ses deux chiens en laisse

Elle

Très jeune avec des cheveux blonds

Qui ondulent

Sur des épaules gonflées par l’anorak

Voyageuse étudiante SDF

Qui peut le dire

Eux des chiens jumeaux

Calmes et attentifs

A elle

Qui se recroqueville

Contre la portière froide

Je n’aperçois que sa main

Qui apaise ses compagnons

Le contrôleur casquetté

De gris

Homme de loi

Ô combien respectable

Lui dit de museler ses bêtes

« Sinon Vous descendez ! »

Elle obtempère

Je vois sa petite main blanche

Qui attache maladroitement

La muselière noire

Ainsi

Souvent

Silencieusement

La vie nous musèle

 

Mardi 27 novembre 2012, dans le train entre Dunkerque et Lille,

entre 12h 35 et 13h 07

 

Dans-le-train.JPG

Dans le train

(Photo ex-libris.over-blog.com, Effet HDR, 27 novembre 2012)   

 


 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

valdy 13/12/2012 13:37

J'ai adoré cette poésie Catheau, poésie que Cendrars aurait salué à côté de sa petite Jehanne de France. Un train qui défile, qu'importe les villes, qu'importe les champs. Seules les filles et les
gens. Et dans chaque visage, un voyage.
PS : Je suis prise par le temps ... je vous lirai plus précisément. C'était juste une poésie pour la route ;-)

Catheau 14/01/2013 11:40


Merci, Valdy. Cendrars, quel compagnon de voyage ! Je suis touchée !


Alice 07/12/2012 16:17

Des voyageurs qui ont attiré ton attention, peu ordinaires,
bien vivants sous ta plume pour notre plaisir. On voit d'autres mondes, d'autres vies qui se présentent à nous.

Catheau 09/12/2012 19:10



Dans le train, j'aime beaucoup observer (avec discrétion) les voyageurs et leur imaginer des vies. Amitiés.



Nuageneuf 04/12/2012 10:21

Eclats de vies effleurées d'un regard calme et adouci, esquisses de vie en instantané, les mots nous bercent au rythme des boggies ; on devine les oeillades égyptiennes aux contours charbonneux,
les piailleries d'une petite lisboète, - presque un "lis poète", les chiens silencieux.

Merci pour ce partage.

Catheau 09/12/2012 18:32



Il était bien joli ce "lis poète". Jolie trouvaille de votre part. A bientôt entre vos pages.



Carole 03/12/2012 23:40

Un très bel ensemble d'images et de poèmes, pour nous dire ces rencontres fragmentaires et pourtant profondes, dans ces trains qui, chez vous, sont de beaux symboles de la vie qui va, et passe.

Catheau 09/12/2012 18:30



C'est vrai qu'il se passe beaucoup de choses dans le train. N'a-t-on pas tout le temps pour les regarder ? Amitiés.



duriez 03/12/2012 21:04

Merci pour ta belle série de photos dans le train et sans oublier tes poèmes ! ..À bientôt Cathy ..

Catheau 03/12/2012 21:48



Merci d'avoir pris le temps de me lire, Chris, en dépit de tes soucis. Nous pensons à vous.



mansfield 03/12/2012 15:16

Regard incisif et instants de vie plaqués sur pellicule, de belles réflexions, Catheau!

Catheau 03/12/2012 21:47



"Instants de vie", vous le dites avec justesse, Mansfield : j'avais d'abord intitulé ce texte "Eclats de vie".



flipperine 02/12/2012 23:11

ON VOIT BIEN du monde dans les trains on a le tps de regarder

Catheau 03/12/2012 21:45



Vous avez raison, Flipperine, mais j'essaie de le faire avec discrétion. Amicalement.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche