Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 17:55

 

marylin

Marylin Monroe dans Sept ans de réflexion de Billy Wilder (1955)

 

 

 

Fragile Marylin

Aux jambes longilignes

Jamais on n'oubliera

Ce cliché entrechat

Où tu joues la surprise

D'une façon exquise

Et où un courant d'air

Devenu légendaire

Fripon et effronté

Léger et indiscret

Lève ta robe blanche

Pour que tu te déhanches

 

Pour le Jeudi en Poésie des Croqueurs de Mots,

Thème proposé par Commios : déluré

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

eva48 29/07/2011 22:09


l' insouciance faite femme!
et pourtant....


Catheau 30/07/2011 09:14



La prison de l'apparence, dont elle fut la victime. A bientôt, Eva.



ADAMANTE 29/07/2011 16:33


Image superbe du vent indiscret soulevant le voile d'une star à la fois légendaire et secrète.


Catheau 30/07/2011 09:12



Une femme blessée comme en témoigne sa mort. Merci de votre visite.



jill-bill.over-blog.com 29/07/2011 09:09


Bonjour Catheau... Ah ben oui... Marylin sublime sur cette bouche d'aération qui parait-il en est restée bouche bée... Délurée et inoubliable ! Jill amitiés


Catheau 30/07/2011 09:10



Une image-culte, dans toutes les mémoires. Amicalement.



Nounedeb 29/07/2011 07:58


Marilyn, si délurée, avec cet air enfantin et fragile.


Catheau 29/07/2011 08:37


Une "effronterie" qui était un de ses nombreux masques. Amitiés.


Martine 29/07/2011 02:09


Bonjour Catheau,

Quelle jolie idée que d'écrire sur ce cliché. J'aime beaucoup Marylin. Bel hommage à sa beauté, à cette naïveté sophistiquée et tendre.

belle journée Catheau ;)
Martine


Catheau 29/07/2011 08:35


Une personnalité complexe que la publication récente de ses textes a encore affinée. Amicalement.


Dan 28/07/2011 19:37


Une sacrée trouvaille cinématographique ! Dan


Catheau 29/07/2011 08:33


Une image du mythe de la star. Amitiés.


Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche