Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 17:38

  Couchée Ernst

                  Le jardin de la France, Max Ernst (1962),

                                        Huile sur bois

 

 

 

A droite, le ciel, à gauche, la mer.

Et devant les yeux, l’herbe et ses fleurs.

Un nuage, c’est la route, suit son chemin vertical

Parallèlement à l’horizon de fil à plomb,

Parallèlement au cavalier.

Le cheval court vers sa chute imminente

Et cet autre monte interminablement.

Comme tout est simple et étrange,

Couchée sur le côté gauche,

Je me désintéresse du paysage

Et je ne pense qu’à des choses très vagues,

Très vagues et très heureuses,

Comme le regard las que l’on promène

Par ce bel après-midi d’été

A droite, à gauche,

De-ci, de-là,

Dans le délire de l’inutile.

 

Robert Desnos, Bagatelles, 1930-1932

 

 

Blog en pause

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Dits de poètes
commenter cet article

commentaires

Christiane Art 09/07/2011 15:07


Bonjour ma cousine , repose toi bien et bon week end à tous les deux .
Christiane ,


Catheau 16/07/2011 15:39



Beaucoup d'allées et venues en ce moment ! A bientôt.



Nounedeb 08/07/2011 10:51


Belle réponse du texte à l'image.


Catheau 16/07/2011 15:38



Deux invitations au farniente. A bientôt, Noune.



Martine 06/07/2011 19:52


Bonsoir Catheau,

J'ai l'impression de perdre mon vocabulaire ce soir. Que dire sans être ordinaire. C'est si beau les mots sur cet oeuvre. Douceur rêveuse....

Bonne pause et à bientôt Catheau :)
Martine


Catheau 16/07/2011 15:37



Angevine d'adoption, j'aime beaucoup ce tableau, que m'a fait découvrir mon frère il y a bien longtemps. Merci de votre passage.



Dan 06/07/2011 08:23


Bel hommage au surréalisme. Dan


Catheau 16/07/2011 15:36



"Le merveilleux est toujours beau, il n'y a même que le merveilleux qui soit beau", disait, je crois, André Breton. Amicalement.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche