Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 18:12

  Rossetti Dante Gabriel-The Wedding of St George and Princes

Le Mariage de saint Georges et de la princesse Sabra, Rossetti, 1857,

Tate Gallery, Londres

 

 

Après avoir terminé L’Enfance de la Vierge Marie (1848-1849) et  Ecce Ancilla Domini (1849-1850), Rossetti part avec Hunt en voyage en France et en Belgique. A son retour, il commence une série de peintures à l’aquarelle, inspirées des légendes médiévales, des romans de chevalerie et de L’Enfer de Dante.

Ce tableau (1857), intitulé Le Mariage de saint Georges et de la princesse Sabra, appartient à cette première période. Il évoque un des épisodes de la légende de saint Georges, qui aurait délivré cette princesse, promise à la dévoration d’un monstre. Burne-Jones, dans la deuxième moitié des années 1860, mettra lui aussi en images les différentes étapes de cette histoire  (Le Fille du roi, La Pétition au roi, La Princesse Sabra tirant au sort, La Princesse attachée à l’arbre, Le Retour de la Princesse).

On voit ici la princesse Sabra en train de couper une mèche de ses cheveux pour la donner en gage à saint Georges. Ce dernier, revêtu de son armure, étreint son épouse à genoux, tandis que la tête du dragon, la gueule close par un lien et la langue pendante, gît dans un coffre. La composition, extrêmement claustrophobique, accumule les motifs médiévaux : armoiries, auréole, couronne, gonfanon, éperons à mollette, cloches, anges musiciens (?), motif millefleurs...

C’est Jane Burden, la future femme de William Morris, qui posa comme modèle pour ce tableau, qui était destiné à cet ami de Rossetti.

Ash Russell se demande si cette toile n'a pas été inspirée à  Rossetti par une ballade intitulée Sir Georges et le Dragon, publiée en 1765 par Thomas Percy, dans les Reliques de la Poésie Anglaise d’Autrefois :

 

« Ainsi il vécut avec son cher amour

Et la chance répandit sa grâce sur leur union

Ils furent heureux de longues années

Et leurs vies s’écoulèrent à Coventry »

 

James Smetham, un artiste proche des préraphaélites décrivait ainsi cette toile : « Une œuvre grandiose, comme un rêve voilé d’or. »

 

  JaneBurdendetail Rossetti

  Portrait de Jane Burden par Rossetti

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Femmes de Rossetti
commenter cet article

commentaires

JULIETTE 28/02/2011 22:54


Merci pour cet histoire et tableau de St Georges que je ne connaissait pas :-)
Amitiés
Juliette


Catheau 01/03/2011 13:52



L'iconographie de saint Georges : quand légende et religion se mêlent. Amicalement.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche