Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 07:00

 

    bloggif 4e2d34f76b1dd

                  Publicité pour le parfum Bellodgia de Caron

                               dans L'Illustration du 24 mai 1930

 

 

 

 

Quand tu seras partie

Quand tout sera fini

Quand tu seras perdue

Quand je serai rompu

Quand j'aurai oublié

Ton nom notre passé

Les traits de ton visage

L'amour et ses ravages

Me restera de toi

Qui fut ma joie ma croix

Ce fin parfum d'œillet

Au charme suranné

La vivante fragrance

Souffle de ta présence

Courant dessus ma peau

En troublant glissando

 

 

Pour la communauté  de Hauteclaire, Entre ombre et lumière,

Thème proposé par Denise : Affiches anciennes

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Suzâme 27/07/2011 20:58


Bonsoir Catheau,
Quelle douceur on en oublie ce langage écrit pour le murmure qu'il devient dans nos oreilles presques distraites à cette heure. Souvenir d'un amour, d'un parfum dont j'imagine les arpèges à la
harpe. Simplicité, fraîcheur...mais au fait, en poésie, le temps existe-t-il? Cordialement. Suzâme


Catheau 27/07/2011 23:11



Un parfum léger comme un souffle. Merci, Suzâme, de ce joli commentaire.



Renée 27/07/2011 16:49


C'est très joli ce texte. AMitiés


Catheau 27/07/2011 23:09



Merci, Renée, d'y avoir été sensible. Amicalement.



Jeanne Fadosi 27/07/2011 11:02


Une affiche ancienne bien différente de la manière dont on met en scène les parfumes maintenant !
joli poème


Catheau 27/07/2011 23:09



Une affiche très élégante et très bien composée, en effet. Amitiés.



La Plume de loin 27/07/2011 03:45


Le parfum et la poésie sont toujours les voisins! Merci beaucoup pour le partage et bonne journée à vous!


Catheau 27/07/2011 23:08



Merci, La Plume de loin, de votre visite amicale. A bientôt.



Hauteclaire 27/07/2011 00:14


Bonsoir Catheau
un parfum qui reste le plus fort des souvenirs, des années après ... une douceur teintée d'amertume parfois, avec un goût ancien.
Merci pour ce très beau poème pour accompagner cette affiche.
Amitiés à vous


Catheau 27/07/2011 23:06



Par chance, j'avais sous la main cet ancien numéro de L'Illustration, sinon je n'aurais pu participer à ce thème qui m' a bien plu. Amitiés.



chevrette13 26/07/2011 20:58


triste souvenir, qu'un souvenir olfactif !! je crois que cette enseigne a réveillé de mauvais souvenirs !! bonne soirée


Catheau 27/07/2011 23:05



Une trace doucereuse et douloureuse. Merci, Chevrette, de votre visite.



joelle.colomar.over-blog.com 26/07/2011 12:11


Tout en douceur, en parfum suave, tu nous berces.
Merci. Joëlle


Catheau 27/07/2011 23:02



Une senteur d'oeillet, poudrée et chyprée. Amitiés.



Anne Le Sonneur 26/07/2011 11:54


Rien ne s'efface totalement. Il est toujours un sens pour se souvenir.


Catheau 27/07/2011 23:01



Nous sommes semblables à des palimpsestes. Amitiés, Anne.



Frieda 26/07/2011 11:50


Bonjour
Belle affiche
Bonne journée
Frieda


Catheau 27/07/2011 23:00



Merci, Frieda de votre passage. Amicalement.



Christiane Album 26/07/2011 11:40


Bonne journée et merci pour tes comms .J' aime ta photo mais je lirai ton poéme plus tard ( pas en forme ) .J'ai mis un compteur météo gratuit sur mon "blogzoom" : sympa pour suivre la météo ! .À
bientôt ,


Catheau 27/07/2011 22:59



Aujourd'hui, le temps semble enfin s'arranger. A bientôt, Chris.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche