Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 14:25

square st lambert site jf lamour .fr

Le square Saint-Lambert (Photo Site J-F Lamour.fr)

 

C’est au square Saint-Lambert à cinq heures moins le quart

Les étourneaux s’enfuient bien avant dans le soir

Cœur battant du quartier le jardin vibrionne

Curieux comme des chats mes regards braconnent

       Une vie transitoire  

 

Sur l’herbe des jardins faisant un éventail

Les lycéens s’allongent comme après la bataille

Les filles violemment repoussent leurs cheveux

Et leur copain caresse de regards amoureux

Le nu sous le chandail

 

De belles nounous noires aux yeux mélancoliques

Distribuent des goûters en  gestes mécaniques

A des gamins qui pleurent le nez dégoulinant

Femmes des exilés au monde indifférents

Comme elle est loin l’Afrique

 

Dans l’allée du milieu une petite fille

Un doux elfe des villes dont le rire fuse en trilles

Court à toute vitesse pourchassée par son frère

Et se jette en aveugle dans les bras de son père

Elle crie et babille

 

Dans l’orbe des maisons stylées mil neuf cent trente

Statues d’Oursons de Chien en impassible attente

Peupliers acacias cédrelas cerisiers

Créent une claire esquisse au trait bien dessiné

Et j’y suis la passante

 

C’est au square Saint-Lambert dix jours avant l’été

A l’heure de la sortie du lycée Camille Sée

Le soleil dans le ciel joue à colin-maillard

Le jet d’eau vient et va vivant et babillard

Vibrants instantanés

 

 Paris, vendredi 12 juin, 2009

square Saint-Lambert,  le saint qui guérit les hernies.

 

 

 

Je publie de nouveau ce poème écrit en 2009 et qui correspond bien au thème proposé par Lajémy, pour la semaine du 14 au 21 novembre 2010.

 

Pour Le Casse-Tête de la Semaine de Lajémy,

Thème :  "Coeur de ville". Cette semaine, on part se balader en ville, dans le coeur des villes, dans les quartiers animés, où il se passe toujours quelque chose, et comme dirait Mickey 3D : "Il ne nous reste plus qu'à traîner dans les rues, s'embrasser. Regardez-bien les yeux des filles, ils vont se mettre à chanter..." Bonne balade.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rouergat 18/11/2010 09:31


Bonjour Catheau
Merci pour cette poésie urbaine qui se lit facilement : bravo
Amicalement


Nounedeb 17/11/2010 16:51


Un bel instantané, fruit d'une pénétrante observation.


Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche