Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 12:54

 

Atelier-de-Bourdelle-001.JPG

Coin d'atelier éclairé la nuit, 1899

(Photo (ex-libris.over-blog.com) d'une carte postale du Musée Bourdelle/Roger-Viollet)

 

 

 

"Vous pensez que je vous vois avec l'intérieur des formes, avec les habits de tout le monde, mais c'est dans les étalages du vertige que vous vous êtes vêtu pour moi. (Cours d'Antoine Bourdelle à l'Académie de la Grande Chaumière, 07 avril 1910. Paris, Musée Bourdelle)

 

 


 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Des Mots
commenter cet article

commentaires

mansfield 19/07/2012 17:29

Ou comment créer ce que l'on sent à partir de ce que l'on voit, du moins c'est ce que je comprends dans cette phrase. Et cela m'interpelle beaucoup, merci Catheau.

Catheau 22/07/2012 22:05



Comme vous le dites, c'est une phrase qui révèle la complexité et la profondeur de la création artistique. L'aspect fantastique de la carte postale m'a semblé bien l'illustrer.



lafillequilisaittrop 17/07/2012 23:29

Ce que j'aime bien dès la première page, c'est que l'on trouve de tout sur votre blog : des chroniques de théâtre et culturelles (qui sont un de mes grands centres d'intérêt), de la poésie (que
vous écrivez vous-même je pense), et que vais-je y trouver d'autre...

Catheau 22/07/2012 21:57



Merci, Anna, de vous promener entre mes pages. J'espère qu'elles répondront à mon souhait de "plaire et de toucher".



Carole 16/07/2012 23:41

Quelle belle formule ! Merci de nous la faire connaître.
J'aime beaucoup ce sculpteur depuis que j'ai vu son "centaure" extraordinaire à Montauban.

Catheau 21/07/2012 19:43



Dans ce musée, le "Centaure mourant", avec sa tête aux yeux fermés reposant sur son épaule gauche, est très présent. C'est vrai qu'il est magnifique dans son abandon à la mort.



Suzâme 16/07/2012 14:51

J'ai vu mon père peindre. Il m'est arrivé parfois d'être son modèle pour un portrait et depuis je sais combien la portée du regard d'un artiste quelque soit son genre d'expression est vaste et
profonde. Une oeuvre d'art (dessin, peinture, photo...) selon moi, est une transposition qui part de l'essentiel situé dans les zones cérébrales (intellect et sensibilité) au visuel (réaliste,
fantastique ou abstrait) et suggère dès son exposition toutes les interprétations du public mais l'incite à se les inventer. Le risque, c'est que le regard du visiteur à moins d'être érudit peut
être aux antipodes de l'inspiration même de l'artiste. Il me semble qu'une oeuvre ne suppose pas l'émotion, elle ose tout donner du paradis et de l'enfer intérieurs de son auteur. Je me sens
tellement bien dans votre salon...Suzâme

Catheau 21/07/2012 19:36



Merci, Suzâme, de ce long commentaire. Je vous envie d'avoir eu un père peintre et d'avoir ainsi approché intimement ce qu'est la création. Amitiés.



Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche