Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 15:03
Trinacria, l'emblème de la Sicile (Photo ex-libris.over-blog.com, mai 2013)

Trinacria, l'emblème de la Sicile (Photo ex-libris.over-blog.com, mai 2013)

Pour faire suite à un deuxième voyage récent dans la Sicile baroque du 11 au 18 mai 2016, j'ai écrit ces vers, sorte de pot-pourri ou bric-à-brac de mes souvenirs siciliens.

 

Trinacria, Sicile, la Gorgone triade,

Ile des tremblements, soubresauts d’Encelade,

Exhalant son haleine lorsque l’Etna parade.

Mer de tous les dangers en Charybde et Scylla,

Terre des voyageurs où Ulysse accosta,

Et du grand Polyphème l’unique œil aveugla.

Sicile aux verts printemps, aux étés-siroccos,

Concave et puis convexe, piazza del duomo,

Agathe de Catane, aux beaux seins tenaillés,

Lucie de Syracuse, vierge violentée

Femmes douces et saintes, toujours martyrisées.

Sicile des Sicanes qui fut grecque et romaine,

Amphithéâtre où vinrent Euripide, Platon,

Sacrifiant à Zeus sur l’autel de Hiéron,

Edifiant son temple au poète Apollon.

Carrière des Tyrans, au creux des latomies,

Quand les soupirs venaient à l’oreille de Denys,

Qu’Aréthuse la nymphe coulait à Ortygie.

Sicile tant baroque, aux palais ouvragés,

Aux balcons arrondis, aux assises sculptées

De putti, de sirènes, de monstres inventés.

Sicile, îlot artiste, sensible et violente,

Empédocle mourant dans la fournaise ardente,

Archimède, savant à l’invention brillante,

Pirandello, Nobel, maître de la nouvelle,

Quasimodo, poète, secret et naturel,

Lampedusa le prince, romancier éternel

D’un monde qui s’en va, qui meurt dans la chaleur

D’un palais délabré et, à sa dernière heure,

Voit la femme voilée au charme ensorceleur.

Sicile, sous le joug de Rome et des Vandales,

Des Normands, de Byzance, du pouvoir impérial,

Victime séculaire d’un combat inégal,

Aux vêpres siciliennes au risque du va-tout,

Massacrant les Français du roi Charles d’Anjou

Et relevant le chef, le foulard rouge au cou.

Sicile des marchés, fontaines, mosaïques,

Aux multiples clochers, charrettes, céramiques,

Vives marionnettes des légendes épiques.

 

Sicile, beau jardin, où les bougainvillées

Sont soleils rougeoyants près des verts caroubiers,

Je voudrais m’endormir sous tes vieux oliviers.

 

 

 

 

Marionnette sicilienne à Taormine (Photo ex-libris.over-blog.com, mai 2013)

Marionnette sicilienne à Taormine (Photo ex-libris.over-blog.com, mai 2013)

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Souvenirs
commenter cet article

commentaires

Martine 16/11/2016 06:31

Bonjour catheau,

une île superbe, chargée d'Histoire, et d'histoires.
j'ai bien aimé
;)

Catheau 16/11/2016 14:38

Un beau souvenir que ce deuxième voyage en Sicile à l'occasion du mariage de la fille d'une amie. Je suis absente sur vos pages car mon ordinateur a rebdu l'âme ! A bientôt j' espère.

mansfield 04/07/2016 14:19

L'histoire de Sicile et la mythologie qui l'accompagne revisitées par vous sont une invite à fouler le sol d'une île impétueuse, fière et indomptée!

Catheau 04/07/2016 18:34

Allez-y, Mansfield, vous serez séduite !

escapade40 02/07/2016 11:45

Un petit bonjour pour vous souhaiter un agréable mois de Juillet avec tes enfants ! . J'aime beaucoup cette marionnette comme cette céramique sympa . Bonne détente ...

Catheau 02/07/2016 16:34

Merci, Christiane. Profite bien du soleil basque !

philae 01/07/2016 10:42

superbe

Catheau 04/07/2016 18:32

Merci, Philae, qui aimez aussi la Sicile.

Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche