Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 17:16

Broussailles d'automne, William Henry Holmes, aquarelle, 1920

(Smithsonian Washington)

 

Aux doigts de l’automne

Le vent tisse et trame

De rouges couronnes

Des or oriflammes

 

En réponse au textoésie de Suzâme, reçu le 8/10/2015 à 15h 12

http://suzame-ecriture.over-blog.com/2015/10/textoesies-et-vous-mon-bel-automne.html

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catheau - dans Textoésie
commenter cet article

commentaires

Alice 12/10/2015 20:25

l'automne entre dans le paysage, lentement .

Catheau 22/10/2015 22:10

J'aime le mouvement tournoyant de cette toile. A bientôt, Alice.

les caphys 12/10/2015 11:39

superbe et flamboyant !

Catheau 22/10/2015 22:09

De belles épithètes pour un automne triomphant !

mansfield 11/10/2015 09:05

Un tableau lumineux qui illustre parfaitement votre textoésie!

Catheau 22/10/2015 22:24

Merci, Mansfield. J'aime bien cette forme brève du "textopoésie".

Martine 10/10/2015 07:30

L'automne et ses flamboyances
Quelle belel complicité avec le vent.
Superbe! j'aime!
Merci Catheau
doux journée à vous
;)

Catheau 22/10/2015 22:05

L'automne, une saison pour le peintre que vous êtes !

M'mamzelle Jeanne 10/10/2015 03:11

Vraiment superbe!
Les mots "collent" et embellissent
la peinture d'automne

Catheau 22/10/2015 22:04

Merci Jeanne ; comment ne pas magnifier l'automne, toujours somptueux ?

suzâme 09/10/2015 20:30

Ses couleurs nous enchantent jusqu'au sol où les feuilles se confondent à nos pas. J'ai recréé la communauté "Textoésies et vous" sur overblog. En espérant qu'elle reprenne, ce qui dépend autant de mon inspiration que de nos partages. A bientôt. Suzâme

Catheau 22/10/2015 22:02

Une bonne idée que cette recréation récréative ! Merci, Suzâme.

Présentation

  • : Ex-libris
  • Ex-libris
  • : Un blog pour lire, pour écrire, pour découvrir et s'étonner. "La Vie a plus de talent que nous" disait Nabokov.
  • Contact

ex-libris

 ex-libris

 

Voie lactée ô soeur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d'ahan

Ton cours vers d'autres nébuleuses

 

La chanson du Mal-Aimé, Apollinaire

Recherche